De l’idée à l’objet : retour sur une journée au FacLab

La Fondation s’est rendue au Faclab de l’Université de Cergy-Pontoise situé sur le site de Gennevilliers. Retour sur ce lieu innovant soutenu par la Fondation depuis son ouverture en 2012  

IMG_5415

Salles multifonctionnelles, machines-outils en tout genre (imprimante 3D, découpeuse laser, mais aussi fer à souder, pinces, scies, marteaux…), le FacLab ressemble à ses utilisateurs : ingénieux, innovant et créatif.

Cofondé en 2012 par l’énergique Laurent Ricard, enseignant à l’Université de Cergy-Pontoise, le lieu rejoint le mouvement DIY (Do It Yourself se traduisant littéralement par Faites-le vous-même). Premier fab lab créé dans une université française, il se veut « ouvert à tous pour apprendre, créer, partager ». Initiés et néophytes de tout âge et de tous horizons s’y croisent pour donner corps à leurs idées. 

IMG_5407

Après cinq années d’existence, le succès du FacLab ne se dément toujours pas, bien au contraire. « C’est un lieu en constante transformation » nous explique Laurent Ricard. Preuve de la popularité du concept, une centaine d’espaces similaires a essaimé un peu partout en France depuis 2012. « A Gennevilliers, on ouvre une nouvelle salle en mars dans laquelle l’aménagement et les meubles ont été entièrement réalisés par les étudiants. »  Cette salle fera partie intégrante du ConnectLab de l’Université de Cergy-Pontoise, espace dédié à la recherche et au développement d’objets connectés, soutenu par Orange dans le cadre de la Chaire objets connectés et services intelligents.

IMG_5461

A la rencontre de ses utilisateurs.

Animateur pour une journée thématique dédiée au son, c’est au FacLab que Marvin, DJ de profession, a décidé de passer du temps pour réaliser une surface de contrôle miniature combinant un ensemble d’instruments électroniques. « C’est pour mes live sets. Je n’aurais jamais pu faire ça ailleurs, c’est énorme ».  Il suit en même temps le Diplôme Universitaire Facilitateur qui vise à former de futurs fabmanagers.

IMG_5395

Nous croisons aussi Bastien et Karen , les futurs « fabmanagers » du Fablab de Cergy-Pontoise qui ouvrira en avril prochain. Eux aussi sont actuellement en formation au FacLab et partagent avec nous leur regard sur ce lieu atypique.

Fondation UCP : Si vous deviez résumer le FacLab en trois mots ?

Karen : En trois mots je dirais : partage, optimisation des compétences et surprise ! Au niveau des échanges avec les gens surtout…C’est un lieu profondément humain, c’est riche et les échanges débouchent souvent sur des idées originales. La rencontre entre un ébéniste et un graphiste peut par exemple donner des choses très atypiques et très intéressantes.

Bastien : Moi ça serait bienveillance, ouverture et projet. Bienveillance pour l’entraide. Ouverture parce qu’on accueille aussi bien des étudiants que des associations, des habitants, des bidouilleurs, des curieux, des initiés, des non-initiés qui viennent de partout. Ça nous permet d’être ouverts au plus grand nombre. Et enfin projet, parce qu’au final on est tous animés par des projets qui partent d’une idée. Et si j’ai le droit à un quatrième mot, j’ajouterai le terme « faire »

IMG_5459

Pour en savoir + : Le FacLab fête ses 5 ans